L'Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC) ?

Qu’est-ce qui a de la valeur ? Comment la produit-on ? À ces interrogations, le prisme de l’EFC pose avant tout de nouvelles questions. Connaissez-vous réellement la valeur de ce que vous produisez ? Quels modes d’organisation vous permettent ou non de coopérer ? Pour réussir à faire converger nos intérêts économiques avec les enjeux sociaux et environnementaux : que faire ? À quels repères confronter les acteurs économiques des Hauts-de-France pour leur permettre d’entrevoir un développement plus soutenable ?

Redéfinir ce qui a de la valeur.

L’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC) est un nouveau modèle économique qui vise à remettre au centre de nos organisations les effets utiles qu’elles produisent plutôt que la vente en volume de biens ou de services standardisés.

Pour parvenir à progresser vers un modèle qui redéfinit ce qui a de la valeur et la manière de la produire en fonction de l’utilité et de l’expérience du travail réel, non plus de la quantité : il nous faut zoomer et dézoomer sur les logiques de causalité qui conditionnent nos rapports économiques et sociaux.

C’est par cette focale que notre prisme est né. En affirmant que nous ne pouvons aborder sérieusement les enjeux de santé au travail (les problématiques sociales en général) et les préoccupations environnementales : sans pouvoir transformer ces puzzles que sont nos modèles économiques qui les conditionnent.

Questionner la crise de normalité.

Le prisme que formalise cette doctrine qu’est l’EFC défend ainsi l’idée d’une nécessaire crise de la normalité dans nos organisations, nos rapports économiques et sociaux.

Nous, acteurs économiques privés et publics (entreprises, associations, collectivités, universités…), membres d’une communauté de pensée et d’action liée à l’économie de la fonctionnalité et de la coopération, affirmons qu’il n’est plus normal :

De produire des biens et des services dans une logique de volume et d’accumulation sans se soucier des impacts sociaux et environnementaux.

En cours de rédaction …

Que des activités ne soient pas ancrées sur les territoires.

En cours de rédaction …

De considérer le travail uniquement comme un coût.

Les rapports économiques et sociaux classiques (pollués par une logique industrielle et financiarisée qui domine nos représentations) nous laissent entendre que l’activité de travail est un boulet que traînent nos organisations. Pourquoi ne pas robotiser et optimiser toujours plus si le travail n’est qu’une ligne comptable ?

Que le travail nuise à la santé physique et psychique.

Comment aborder les enjeux de santé et d’émancipation au travail si les modalités de son organisation sont les causes mêmes des maux en question ? 

Que la logique de marché prédomine dans les enjeux de production et de répartition de la valeur.

En cours de rédaction …

Que la capacité à dégager un revenu repose sur un rapport de force.

En cours de rédaction …

De résumer la valeur du travail à celle d’une marchandise.

En cours de rédaction …

D’attendre des institutions les solutions à mettre en place pour répondre aux crises du modèle industriel.

En cours de rédaction …

Que des décisions stratégiques se prennent sans concertation avec les acteurs concernés.

En cours de rédaction …

De laisser croire que seul compte ce qui se compte, que ce qui ne se compte pas n’a pas de valeur.

En cours de rédaction …

Expérimenter d'autres logiques économiques.

Depuis plus de 10 ans, dans les Hauts-de-France, l’expérimentation auprès de divers acteurs économiques locaux, nous a permis de formaliser et pouvoir défendre un certain nombre d’affirmations. Ce que nous appelons notre « déjà-là ».

Nous, acteurs économiques privés et publics (entreprises, associations, collectivités, universités…), membres d’une communauté de pensée et d’action liée à l’économie de la fonctionnalité et de la coopération, avons fait la preuve qu’il est possible :

De concilier intérêt économique, social et environnemental.

En cours de rédaction …

D’innover vers de nouveaux services plus pertinents en développant ses ressources immatériels.

En cours de rédaction …

De sortir d’une logique de rapport de force pour se partager la valeur économique.

En cours de rédaction …

Que le travail soit facteur de santé (physique et psychique) et d’émancipation.

En cours de rédaction …

De remplacer la logique de marché par la coopération.

En cours de rédaction …

De « convertir » des concurrents en partenaires.

En cours de rédaction …

De se réapproprier la valeur économique et le contenu de notre travail dans une logique de coopération.

En cours de rédaction …

D’organiser et de faciliter la coopération en interne et entre les acteurs économiques privés et publics d’un territoire.

En cours de rédaction …

De réorganiser les grandes sphères de notre société (Alimentation, Habiter, Santé, Culture, Energie,…) dans une logique plus durable pour l’homme et son environnement.

En cours de rédaction …

D’initier des solutions locales, partant des acteurs économiques du territoire, avec l’aide des institutions.

En cours de rédaction …

De relocaliser la production de biens et de services à une échelle locale.

En cours de rédaction …

Déployer de nouveaux modèles économiques.

Nous, acteurs économiques privés et publics (entreprises, associations, collectivités, universités…), membres d’une communauté de pensée et d’action liée à l’économie de la fonctionnalité et de la coopération, avons rendu cela possible grâce à :

La production et l’appropriation d’un travail pluridisciplinaire ancré sur l’expérience du travail comme expérience du réel.

En cours de rédaction …

La production et l’appropriation d’un travail pluridisciplinaire ancré sur l’expérience du travail comme expérience du réel.

En cours de rédaction …

L’animation du débat public autour d’expériences qui révèlent un autre possible souhaitable.

En cours de rédaction …

Le partage de notre patrimoine immatériel/nos expériences afin de constituer des connaissances et des dispositifs d’accompagnement.

En cours de rédaction …

L’accompagnement individuel et collectif d’acteurs économiques publics et privés souhaitant s’engager dans un nouveau modèle économique possible et souhaitable.

En cours de rédaction …

La sanctuarisation de temps réflexifs réguliers internes et externes visant à revenir sur la valeur de notre travail et la manière de la produire (autour de la révélation des effets utiles produits).

La réorganisation de nos structures pour faciliter la coopération en interne et avec des partenaires publics ou privés.

En cours de rédaction …

La constitution d’associations visant à déployer collectivement des solutions durables pour notre territoire autour des grandes sphères fonctionnelles (Alimentation, Habiter, Santé, Culture, Energie, …).

En cours de rédaction …

L’appui et la coopération avec des réseaux et des communautés de pensée et d’action territorialisés déjà constitués.

En cours de rédaction …

Cette matière, ce projet politique, ce lexique, ces expériences et ces positionnements composent ce que nous appelons l’EFC.

Ce travail, cette mission et cet engouement sont portés dans la région des Hauts-de-France par le Club Noé et ces partenaires.