Activité

Domaine : Conseil en stratégie et création de support de communication. 

Clients : PME, Grandes entreprises, Associations, Collectivités et Administrations 

Chiffres clés

47 ans de savoir-faire

4 collaborateurs

Avec l'EFC

4 postes sauvés ou créés.

Baisse des consommations de ressources matérielles de 50 % à chiffre d’affaire constant.

Coordonnées

@ : julien@flex.ink

tel : 09 72 14 73 08

Zal les pichottes Rue des pichottes – BAT Relais, 
62142 Alincthun

Anciennement spécialisée dans l’impression sur de très gros volumes d’étiquette de boite de conserve, l’imprimerie de la famille Da Costa fonctionnait comme le font tous les autres modèles économiques du secteur : dans une logique industrielle. « Tous les imprimeurs se font la guerre à celui qui va produire des gros volumes, le plus vite et le moins chère. » 

Dans cette logique, l’intérêt de l’entreprise consiste à amener le client à penser que la consommation d’une grande quantité de documents imprimés est dans son intérêt. En analysant les usages de ses clients, l’imprimerie Flex’ink s’est rendu compte qu’une bonne partie des impressions finissent pourtant dans un placard ou à la poubelle. Une véritable perte de sens se fit ressentir. 

« Sans l’économie de la fonctionnalité et de la coopération j’aurai abandonné mon métier d’imprimeur. »

Julien Da Costa, Dirigeant de l’imprimerie.

De plus, la forte concurrence et la course aux prix bas poussent l’entreprise à intensifier le travail et exercer, sans réellement le vouloir, une pression sur les salariés. L’analyse de ses limites ont finalement poussés l’entreprise à repenser son modèle économique en proposant à ces clients un accompagnement de leurs projets d’impression afin d’imprimer mieux et moins. 

Plutôt que vendre des documents imprimés, l’entreprise se mit à vendre des documents imprimables stockés sur une plateforme internet. Le client s’engage sur un volume de crédits d’impression mais n’imprime que les documents nécessaires au moment adéquat. Il peut modifier les contenus à tout moment. Les crédits non utilisés, économisés grâce à l’accompagnement de Flex’ink, sont remboursés de moitié.  

Résultats

Grâce à ce modèle, moins on imprime, plus on gagne. Fini les rapports de force. 

« Imprim’vert ou pas, les impacts sur les ressources sont non négligeables. Même si l’on nous dit que ce sont des papiers issus de forêts gérées durablement, on continue à utiliser beaucoup de ressources, beaucoup d’eau, beaucoup de métaux. Le simple fait de me dire que dans mon nouveau modèle je suis capable de réduire ça de moitié c’est une vraie fierté. C’est beaucoup plus gratifiant de faire quelque chose de bien plutôt que d’essayer de réduire le mal qu’on fait. La différence se trouve là. » 

Le dirigeant a constaté un engagement significatif des collaborateurs et de meilleures conditions de travail. Des résultats encourageants sont observés, notamment vis à vis de la marge. Le niveau d’innovation acquis permet de résister à la concurrence initialement trop lourde des imprimeries en ligne délocalisées. 

Dirigeant

Julien Da Costa

Parcours EFC

Julien Da Costa a participé à un parcours d’accompagnement à l’EFC en 2014, porté conjointement par le Réseau Alliances et le laboratoire Atemis.

Adhésion

Adhérent historique du Club Noé, Julien Da Costa, aujourd’hui administrateur du Club Noé, a participé à plusieurs plénières, Universités d’été de l’IEEFC et rencontres avec des élus politiques. Il fait partie de longue date du dispositif de formation pour commerciaux engagés dans l’EFC, ainsi que dans notre groupe de travail « stratégie et communication ». En temps que JD de la section Côte d’Opale, le dirigeant de Flex’ink, avec d’autres adhérents du Club Noé sur ce territoire, ont créé un Agora de la Côte d’Opale.