Activité

Domaine : Mutualisation de ressources

Clients : Citoyens, entreprises, associations

Chiffres clés

2 ans d’existence

3 collaborateurs

Avec l'EFC

Création de deux emplois

Création de trois nouveaux services

Une mise au travail de la commercialisation (valorisation) des offres (immatérielles)

Coordonnées

@ : clement@shareathlon.com

tel : 06 76 96 82 05

Chemin des Manufactures
 
62800 Liévin

Clément Hostache travaillait à l’époque pour Décathlon. Attaché à la raison d’être du groupe, à savoir « rendre accessible la pratique du sport pour tous », l’entrepreneur en devenir compris pour autant que la simple vente de produits n’était pas le seul moyen, pas même le principal, même à des prix attractifs. Si le matériel de sport qui prend la poussière dans des millions de placards de particuliers pouvaient être revalorisé et être utile pour rendre accessible la pratique du sport pour tous, il fallait développer ce champ des possibles encore inexploré. Il développa en interne une plateforme ayant pour ambition de mettre en relation des particuliers qui ont du matériel de sport qu’ils n’utilisent pas, et d’autres qui en ont besoin mais n’en disposent pas.

Pour autant, si la location de ces objets pouvait apparaitre comme la perspective d’avenir pour Décathlon, c’est le prêt qui intéressa davantage le jeune porteur de projet. Créer des relations désintéressées, des liens humains au-delà des transactions marchandes, voilà le cap à suivre. L’enjeu de départ fut donc de travailler sur une plateforme de prêt entre particuliers, au service de l’augmentation du nombre de sportifs. Nommé ShareAthlon, le projet a pour autant glissé vers la création de lien social comme principale visée. Dans le réel, ce sont de toute manière les services au-delà de la plateforme, comme les divers ateliers collectifs visant à créer une communauté de partage, qui ont pu tirer le développement du projet.

Puis, d’un comme un accord avec Décathlon qui, dans un élan de restructuration en interne, eu finalement pour intérêt d’externaliser le développement de la plateforme, SharAthlon est devenu partenaire externe. L’entreprise créée, l’ambition s’élargit autant qu’elle se précisa devant la nécessité de structurer un modèle économique pour ce projet encore naissant. Plus globalement, « la raison d’être » affichée par l’entreprise est aujourd’hui de « réveiller les utilités qui dorment ». Si un vélo utilisé quelques heures par ans semble battre des records de sous-utilisation, c’est sans compter toutes les perceuses, les livres, les jeux de sociétés et milliers d’autres « utilités dormantes » chez les particuliers. C’est aussi le cas pour les ressources humaines, des utilités entre les personnes. Clément Hostache entrepris de diversifier considérablement le champ d’action de son projet, renommé Share and Smile pour l’occasion.

Très vite, la question de la mobilité trouva sa place dans l’horizon de Share & Smile. La nouvelle utilité dormante fut réveillée pour limiter les dépenses d’énergies en limitant le transport et optimiser le taux d’utilisation du parc de vélos existant. La jeune entreprise mit dans le même temps en place des solutions pour éviter aux travailleurs l’usage des transports en communs lors de la crise sanitaire grâce à la mutualisation de vélos et trottinettes. Autre service naissant, Share a Job se lança dans la mutualisation de ressources humaines, en proposant une plateforme qui facilite le prêt de main-d’œuvre entre employeurs. Une solution solidaire pour préserver des emplois, s’adapter à la crise actuelle et fluidifier l’emploi sans le précariser.

Résultats

L’entreprise se diversifia considérablement en tirant le fils des effets utiles de la mutualisation des ressources. Au-delà, pour structurer son modèle économique, les repères de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC) permettent à Share & Smile de professionnaliser sa démarche commerciale afin de valoriser ses services. Si l’utilité de l’entreprise est de créer du lien social, cette valeur est difficile à mesurer et valoriser. Au-delà de produire des études en amont, Clément Hostache professionnalise sa démarche commerciale pour coconstruire ses solutions avec ses clients, afin de valoriser son travail réel et les effets utiles qu’il produit.

« On n’achète pas du lien social. Avec l’EFC, c’est pourtant ce que l’on vend. »

Clément Hostache, Dirigeant

Adhésion

Clément Hostache, adhérent du Club depuis 2019, est intervenu à l’une de nos plénières pour faire le retour des innovations de procédés que l’approche de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération lui a permis d’entrevoir. Il s’était également investit dans les Bureaux Opérationnels de l’association.

Dirigeant

Clément Hostache

Parcours EFC

Clément Hostache fut récompensé par les Trophées de la RSE du Réseau Alliances (catégorie Espoir de la RSE)