Logique servicielle :

De quoi parle-t-on ?

Les ruptures économiques, sociales, écologiques ont eu des conséquences sur l’approche de la performance et de son évaluation. Certains acteurs maintiennent une approche fidèle au « modèle industriel » de la performance, malgré des limites ressenties. Ce qui les conduit à accepter l’hégémonie du registre financier sur les autres et à délaisser l’enjeu des externalités, c’est à dire, de manière très simpliste, de leurs impacts sociétaux. Pourtant, une logique économique dite « Servicielle » s’expérimente et se déploie comme l’évolution nécessaire aux anciens prismes, aux anciennes perception de la valeur, de la produire autrement et faire en somme, que l’économie se replace au service de l’Homme et la Nature, au service des services. Plus précisément, de quoi parle-t-on ?